7. La Table d’émeraude Tablette VII &VIII

Tablette VII

Écoute ma voix O homme.

Ouvre l’espace de ton esprit et abreuve toi de ma sagesse.

Le sentier de la VIE sur lequel tu voyages est obscur. Plusieurs pièges se cachent sur ta voie. Alors soit inlassable dans ta quête de la sagesse qui éclairera ton chemin. Ouvre ton âme à l’énergie cosmique et laisse la couler pour qu’elle devienne UNE avec TON ÂME.

(J’ajoute le Discernement en toute situation)

Sache que la LUMIÈRE est éternelle et que les ténèbres sont passagères. Recherche sans cesse la LUMIÈRE parce qu’à mesure qu’elle remplit ton être elle fait disparaître l’obscurité.

Ouvre ton âme aux FRÈRES DE LA CLARTÉ. Laisse les entrer pour qu’ils te remplissent de la LUMIÈRE.

Lève tes yeux vers la lumière du Cosmos et garde ton regard tourné vers le but. C’est seulement par la lumière de la sagesse que tu deviens UN avec le but infini.

Recherche sans cesse l’éternel UN et dirige toi sans cesse vers la lumière du But. La lumière est infinie et l’obscurité n’est qu’un voile fini.

Cherche sans cesse à déchirer ce voile d’obscurité. Écoute moi, O homme, écoute ma voix qui chante LA MÉLODIE DE LA LUMIÈRE ET DE LA VIE. Sois assuré que partout dans l’immensité de la création la LUMIÈRE est toujours dominante et qu’elle englobe tout de ses bannières de flamme. De même que l’infini existe caché et dissimulé dans le fini, ainsi en creusant sans cesse à travers le voile des Ténèbres tu trouveras la LUMIÈRE.

De la même façon, perdu et flottant à travers le Tout, tu découvriras l’existence du CERVEAU INFINI qui vit à travers le TOUT CE QUI EST.

Vois ici la lumière que tu cherches, celle de l’intelligence universelle et lumineuse. Dans tout l’espace il n’y a qu’UNE SAGESSE. Même si elle semble parfois fragmentée elle est UNE AVEC L’UN. Tout ce qui existe provient de la LUMIÈRE qui elle-même provient du TOUT.

Tout ce qui est créé est basé sur L’ORDRE.

La LOI ordonne l’espace partout à l’infini. Les grandes époques de l’histoire se dirigent en harmonie et en équilibre vers l’éternité de la fin. Sache, O homme, que loin dans l’espace temps, l’INFINI lui-même se transformera.

Écoute moi et sois attentif à la Voix de la Sagesse : Sache que Tout est en Tout pour toujours. Sache qu’avec le temps tu trouveras davantage de sagesse et de lumière sur ton chemin.

Ton but est une cible en mouvement. A mesure que tu t’approcheras du but tu le verras se dérober devant toi et prendre une autre forme.

Il y a très longtemps, dans les Chambres de l’Amenti, moi Thoth, guidé par le Gardien, j’ai comparu devant les puissants Seigneurs des cycles cosmiques dont une bonne part de leur pouvoir et leur immense Sagesse reste encore à dévoiler.

J’avais la liberté de me joindre à eux mais j’ai préféré continuer mon chemin. Souvent je suis descendu vers l’obscur sentier qui mène dans la Chambre où la LUMIÈRE brille à jamais. Là, les Maîtres des cycles m’ont appris un savoir qui provient du TOUT INFINI. J’avais plusieurs questions à leur poser.

Leurs réponses étaient toutes empreintes de la Grande Sagesse. C’est pourquoi je te donne maintenant cette Sagesse qui provient des flammes du feu de l’infini.

Cachés profondément dans LES CHAMBRES OBSCURES, ils sont les SEPT formes de conscience qui régissent les grands cycles extérieurs. Encore aujourd’hui, les Sept grands pouvoirs livrent leurs messages aux hommes.

Depuis toujours, je me tiens près d’eux afin de percevoir leurs paroles qui se prononcent sans un son.

Un jour ils m’ont dit :

« O homme, aimerais-tu acquérir plus de sagesse ? Alors recherche-la dans le cœur de la flamme. Aimerais-tu connaître les arcanes du pouvoir ?Alors cherche les dans le cœur de la flamme. Aimerais-tu être un avec le cœur de la flamme ?Alors cherche-la à travers ta propre flamme cachée. »

Pendant longtemps ils m’ont parlé pour m’enseigner une Sagesse qui vient d’en haut et qui n’est pas de ce monde ; ils m’ont indiqué de nouveaux sentiers qui mènent vers la clarté. Ils m’ont donné un savoir opérationnel qui provient de la Loi et de l’Ordre du Tout.

Les SEPT se sont adressés ainsi à moi :

« Homme, nous venons de loin, très loin au delà du temps. Nous avons voyagé au delà de l’ESPACE-TEMPS là où se trouve l’origine de la fin infinie. Avant que toi et tes frères n’ayez pris forme, nous étions déjà formés dans l’ordre du TOUT. Nous ne sommes pas des hommes et pourtant nous fûmes aussi des hommes.

Nous provenons directement du vide originel, avec Ordre et selon la LOI. Maintenant tu sais que la forme est sans forme. La forme n’existe que pour les yeux. »

Les SEPT poursuivirent :

« Thoth, tu es un enfant de la LUMIÈRE. Tu es libre de voyager sur le sentier de clarté pour monter jusqu’au point où tous les UNS deviennent UN. Sache que nous avons été formés en suivant l’ordre naturel : TROIS, QUATRE, CINQ, SIX, SEPT, HUIT, NEUF. 3 4 5 6 7 8 9

Sache que nous suivons le même nombre de cycles dans notre descente jusqu’à l’homme : trois, quatre, cinq, six, sept, huit et neuf. Chacun a son rôle à jouer et détient le pouvoir de contrôler une force spécifique.

Nous faisons UN avec l’âme du cycle qui nous est propre. Et nous aussi nous poursuivons un but qui dépasse l’entendement de l’homme ; l’Infini s’accroît jusqu’au point de dépasser le TOUT. Ainsi, dans un temps qui n’est pas encore en son temps, NOUS DEVIENDRONS TOUS UN AVEC – UN PLUS GRAND QUE LE TOUT-.

Le temps et l’espace se déplacent en cercle. Reconnais cette loi et toi aussi tu seras libre. Toi aussi tu seras libre de traverser les cycles pour passer devant les gardiens qui se tiennent devant la porte. »

C’est alors que la voix de NEUF parla :

« J’existe depuis le début des temps, sans connaître la vie et sans subir la mort. Il faut que tu saches, Ô homme, que loin dans le futur, la vie et la mort seront réunies dans le TOUT. Chacun s’équilibrera dans l’Unité du TOUT. Pour les hommes de cette époque, la Force de vie semble fragile, mais cette vie est destinée à devenir Une avec le TOUT.

Je suis présent dans cette époque et pourtant j’existe déjà dans le futur. Mais pour moi le temps n’existe pas puisque je proviens du sans forme.

Nous n’avons pas la vie et pourtant nous existons, plus complètement, plus grands et plus libres que vous. L’homme est une flamme attachée à une montagne, mais nous, sur notre plan, nous sommes libres à jamais.

Il faut que tu saches, O homme, que lorsque cette époque aura passé, la vie elle même aura passé dans le royaume des ténèbres. Seule l’essence de l’âme survivra. » L’essence vibrante du vouloir…

Alors le HUIT s’adressa à moi : « Le TOUT est contenu dans le petit et pourtant vous n’avez pas encore accédé au Grand.

Mon origine est loin dans l’espace ; là où règne la LUMIÈRE suprême. Je suis apparu dans la LUMIÈRE. Je suis venu au monde mais pas comme vous. Ma forme sans forme est venue sous forme de CORPS DE LUMIÈRE. Je ne connais ni la VIE ni la MORT et pourtant je suis maître de tout ce qui existe. Toi qui cherche sur le sentier obstrué par des obstacles, poursuis ton voyage, va sur le chemin qui conduit à la lumière. »

Alors le NEUF s’adressa à nouveau à moi : « Recherche le sentier qui mène vers l’au-delà parce qu’il est possible de développer une conscience plus haute.

En voici le signe : Lorsque le DEUX devient UN et que UNE devient le TOUT alors sache que la barrière s’est levée et que la voie est libre. Développe ta forme pour qu’elle passe dans le sans-forme et tu seras libre. »

C’est ainsi qu’à travers les âges j’ai écouté ce conseil qui m’indique la voie vers le TOUT. J’élève mes pensées vers le TOUT CHOSE. Seul le Sans forme peut appréhender le TOUT.

Et voici ce que me dit le TOUT CE QUI EST. « O LUMIÈRE qui pénètre tout, UNE avec TOUT et TOUT avec UN, Descend en moi à travers le canal. Inonde moi de tes rayons Afin que je devienne libre. Rend moi UNE avec l’ÂME-TOUT Qui brille dans l’obscurité de la nuit.

Rend moi libre de l’espace temps Libre du voile de la nuit.

Moi, Enfant de la lumière Voici que je commande : Je suis libre à jamais de l’obscurité. » Je suis l’ÂME LUMIÈRE sans forme. Sans forme et pourtant je brille comme la lumière. Je sais que les liens de l’obscurité doivent se dénouer et s’évanouir devant la lumière. Voici ma sagesse.

Libre tu seras, O homme, puisque tu vivras dans la lumière et la clarté. Garde ton regard vers la lumière. Ton âme habite dans le royaume de la lumière. Tu es un enfant de la lumière.

Tourne tes pensées vers l’intérieur et non pas vers l’extérieur.

C’est au centre que tu trouveras l’âme de lumière.

Sache que tu est le MAÎTRE.

Le monde des apparences et toutes les illusions qui se présentent devant toi proviennent du dedans. Tu en es le créateur. Alors continue à grandir dans le royaume de la clarté et garde tes pensées dans la lumière.

Tu est un avec le Cosmos, une flamme et un enfant de la lumière.

En toi se trouve ta connexion avec le TOUT RAYONNANT DE LUMIÈRE.

C’est pourquoi je te mets en garde : ne laisse pas tes pensées s’égarer vers la croyance que la lumière provient de l’extérieur de toi. Sache que la lumière rayonne à partir de toi pour toujours. Sois comme un soleil au centre de son univers. Tu brilles et tu éclaires le monde que tu as toi même créé. Reste au centre Ô Soleil de lumière. Éclaire ta création pour toujours. Ne te laisse pas séduire par les frères des ténèbres qui te montrent la CLARTÉ OBSCURE.

La lumière réfléchie n’est pas la lumière solaire.

Ne te laisses pas séduire par la lumière artificielle qu’on veut projeter vers toi pour te donner l’illusion que tu existes.

Tu es le centre, tu es celui qui éclaire. Tu es SOLEIL DE LUMIÈRE de ton univers. Garde toujours tes yeux dans cette direction et ton âme en accord avec la LUMIÈRE CENTRALE.

Prend ma sagesse et gardes là précieusement. Écoute ma voix et aligne toi sur ce que je te dis. Reste sur le sentier de la clarté et tu seras UN avec la Voie.

Tablette VIII

Homme, je t’ai donné mon savoir et ma lumière.

Maintenant sois attentif et reçois ma sagesse qui provient des dimensions de l’au-delà.

Sache que je me suis libéré de toutes les dimensions et de tous les plans de l’existence.

Dans chacun d’entre eux je dispose d’un corps, dans chacun d’entre eux je peux changer de forme à ma guise. Mais je sais que le sans-forme précède la forme. Voici la sagesse du SEPT. Ils sont puissants ceux qui viennent de l’au-delà.

Ils se manifestent grâce à leurs pouvoirs qui sont alimentés par la force de l’au-delà. Écoute la voix de la sagesse et fais-la tienne. Découvre le SANS-FORME et vois qu’il s’agit de la clé de l’au-delà.

Le mystère est un savoir caché qu’il faut connaître et dévoiler. Découvre avec moi cette sagesse enfouie et deviens le maître des ténèbres et de la lumière. Il y a de nombreux mystères autour de toi où se dissimulent des secrets profonds et anciens. Utilise les clés de ma sagesse pour en découvrir la voie.

Le chemin du pouvoir est gardé secret mais celui qui cherche recevra ce qu’il demande.

Regarde la lumière ! O mon frère. Ouvre toi et tu recevras ce que tu veux. Mais auparavant, empresse toi de traverser la vallée de ténèbres pour vaincre le gardien de la nuit. Garde toujours tes yeux tournés vers la DIMENSION DE LUMIÈRE et tu seras UN avec la LUMIÈRE.

L’homme est actuellement dans un processus de changement et de mutation vers des formes qui ne sont pas de ce monde. Il se dirige vers le SANS-FORME dans une dimension au-delà. SACHE QUE TU DOIS TOUT D’ABORD DEVENIR « SANS FORME » SI TU VEUX DEVENIR UN AVEC LA LUMIÈRE. Écoute moi, O homme, ma voix t’indique ici le sentier qui mène à la lumière, la voie qui te permettra de devenir UN AVEC LA LUMIÈRE.

Apprends que la Loi cosmique qui maintient les étoiles en équilibre provient de la nuée primordiale. Cherche dans les mystères qui se cachent dans le cœur de la terre. Recherche la flamme qui anime la vie terrestre. Baigne-toi dans l’éclat de ce feu.

Reste sur le sentier à trois coins jusqu’au moment où tu deviendras flamme.

Adresse les paroles sans voix à ceux qui habitent le royaume d’en dessous. Entre dans le temple de la flamme bleue et baigne toi dans le feu de la vie.

Sache, Ô homme, que tu es un être de terre et de feu. Laisse ta flamme briller dans tous ses éclats. Deviens le feu. La sagesse est cachée dans l’obscurité de ta terre. Enfant de la lumière voici ma sagesse, lorsque la flamme de ton âme est allumée te voilà devenu un glorieux Soleil de lumière sans forme. Garde toujours ma sagesse qui se trouve dans le cœur de cette flamme.

Sache que c’est seulement par la persévérance que la Lumière se déversera dans ton cerveau. Maintenant que je t’ai donné ma sagesse, écoute ma voix et obéit.

Le voile des ténèbres se déchire et laisse apparaître une lumière qui t’indique le chemin.

Et maintenant je vais te parler de l’ancienne Atlantide, je vais te parler du Royaume des ombres et de la venue des enfants de l’ombre.

Ce fut un jour sombre lorsque les hommes voulurent plus de pouvoir et invoquèrent ceux qui viennent de l’abysse.

Dans une très lointaine époque avant l’Atlantide, il y avait des hommes qui exploraient les ténèbres et qui utilisèrent la magie noire pour invoquer des êtres qui habitent dans les grandes profondeurs que nous avons en dessous.

À cause de ces invocations, ces êtres parvinrent à la surface et arrivèrent dans cette époque. Auparavant ils étaient des entités sans forme qui vibraient à un niveau invisible pour les hommes. C’est grâce au sang des hommes et à travers eux qu’ils purent arriver dans notre monde.

C’est alors que vinrent des maîtres habiles qui réussirent à les refouler dans leur royaume obscur. Mais certaines de ces entités réussirent à se cacher dans des espaces et des dimensions inconnus des hommes. Elles vécurent à l’époque de l’Atlantide sous la forme d’ombres qui de temps en temps apparaissaient aux hommes.

Elles purent s’installer parmi les hommes à cause de sacrifices humains où le sang était répandu Elles purent prendre la forme des hommes mais seulement en apparence. Lorsque leur déguisement était enlevé elles avaient des têtes de serpent. Elles réussirent à s’infiltrer dans les lieux de rassemblement des hommes en prenant leur forme. Par la suite elles réussirent à exterminer les chefs des royaumes, à prendre leur forme et à dominer le peuple. A partir du royaume des ombres elles voulaient détruire les hommes et prendre leur place. Leur stratagème était très habile, seule la magie pouvait les démasquer.

Certaines invocations sonores permettaient de voir leur vrai visage. Mais heureusement il y avait de grands Mages capables de neutraliser le voile qui masquait leur face de serpent et de les refouler dans leur domaine. Ces maîtres enseignèrent à l’homme les mots et les incantations que seuls les hommes pouvaient prononcer. C’est ainsi qu’ils purent démasquer les serpents et les éloigner des hommes. Mais soyez vigilants, les serpents sont toujours vivants, à certaines époques une porte peut s’ouvrir dans la dimension où ils habitent. Invisibles, ils peuvent se déplacer dans certains lieux où des rituels ont été accomplis et si les temps sont propices ils pourront prendre la forme de l’homme.

Ils peuvent être invoqués par le maître qui connaît le blanc et le noir, mais seul le maître blanc peut les contrôler et les déjouer lorsqu’ils habitent un corps.

C’est pourquoi je te conjure d’éviter le royaume des ombres, sinon le mal va sûrement apparaître.

Sache, ô mon frère que la peur est un très grand obstacle. Seul le maître de la clarté et de l’amour peut conquérir l’ombre de la peur.

Affirme toi comme le maître de la clarté et l’ombre s’évanouira aussitôt.

Écoute et fais attention à ma sagesse ; la voix de la LUMIÈRE EST CLAIRE.

Ne recherche pas la vallée des ombres et seule la lumière sera présente.

Écoute la profondeur de ma sagesse, ô homme, moi qui te parle d’un savoir caché aux hommes.

J’ai voyagé très loin à travers l’ESPACE-TEMPS, jusqu’à la limite de l’espace de cette époque où j’ai trouvé une grande barrière qui empêche l’homme de quitter cette époque.

J’ai vu les Cerbères qui gardent cette barrière et qui attendent ceux qui veulent passer. Dans cette dimension où le temps n’existe pas, j’ai ressenti ces gardiens de notre époque.

Sache, ô homme, que l’Âme qui ose passer la Barrière peut être retenue par les Cerbères qui se cachent au delà du temps jusqu’au moment où les temps seront accomplis. Lorsque la conscience s’en ira il restera en arrière.

Ces gardiens se déplacent toujours selon des lignes et des angles. Ils ne sont pas capables de se mouvoir dans des dimensions courbes. Ils sont étranges et terribles ces gardiens de la Barrière.

Ils peuvent traquer la conscience jusqu’aux limites de l’espace. Ils peuvent te suivre jusque dans ton corps et poursuivre ton âme grâce à des angles et des droites.

C’est pourquoi seul le cercle te donnera la protection et te sauvera des griffes des GARDIENS DES ANGLES.

Il y a longtemps je me suis approché de la grande Barrière et sur des rivages où le temps n’existe pas, j’ai vu la forme sans forme des Cerbères de la Barrière.

Dissimulés dans le brouillard au delà de temps ils m’ont immédiatement sentis et se sont mis à ma poursuite afin d’engloutir mon âme en lançant leurs cris semblables à une cloche qui peut être entendue d’une dimension à l’autre.

Je me suis alors enfuis pour revenir de la fin des temps mais ils m’ont poursuivis en se déplaçant selon des angles étranges et inconnus des hommes. J’ai volé en cercle pour revenir dans mon corps suivi de près par les dévoreurs qui se déplaçaient sur des lignes droites et des angles pour prendre mon âme. Je suis revenu dans mon corps en faisant des cercles sans aucun angle.

J’ai constitué une forme parfaite et ferme comme une sphère où j’ai protégé mon corps pendant que mes poursuivants se perdaient dans les cercles du temps.

C’est pourquoi, même lorsque je me déplace en dehors de mon corps, je fais toujours attention à ne pas me déplacer selon des angles, sinon mon âme pourrait ne jamais être libre. 

Rappelle toi que les Cerbères de la Barrière se déplacent toujours à l’angle et jamais dans les courbes de l’espace.

En te déplaçant dans des mouvements circulaires tu pourras leur échapper puisqu’ils te poursuivront dans des angles.

Écoute mon avertissement ô homme, ne laisse pas la porte de l’au-delà ouverte. Rares sont ceux qui ont réussis à traverser la barrière pour atteindre la grande LUMIÈRE qui brille au delà.

Les gardiens recherchent ces âmes afin de les asservir. Ne te déplace pas à l’angle mais toujours en suivant des courbes.

Si tu entends un son semblable à des aboiements des chiens de chasse qui retentissent comme une cloche à travers ton être alors reviens vite à ton corps en te déplaçant en cercle et ne retourne pas dans le brouillard.

Lorsque tu es revenus dans ta forme habituelle utilise la croix et le cercle pour te protéger.

Ouvre grand ta bouche et utilise la VOIX. Prononce le MOT et tu seras libre. Seul celui qui détient la grande LUMIÈRE peut espérer traverser la Grande Barrière et échapper aux Cerbères.

Seul l’illuminé peut se déplacer selon des courbes étranges et selon des angles qui vont dans des directions inconnues des hommes.

Écoute moi bien, ô homme, avant de passer la Barrière et échapper aux gardiens il faut tout d’abord que tu intensifies ta lumière et que tu te rendes capable de traverser l’épreuve.

La LUMIÈRE est la fin ultime, ô mon frère, recherche et trouve cette lumière sur la VOIE.

(suite dans rubrique EGYPTE SPIRITUALITE 8ème article)

Laisser un commentaire